Tendance et Innovation

3 événements internationaux qui mettent en avant les femmes chefs

  • 4 mars 2019
  • min

Le classement Asia’s 50 Best Restaurants

Cheffe exécutive et fondatrice de Gaa à Bangkok, Garima Arora vient d’être nommée meilleure femme cheffe 2019. Elle recevra son prix le 26 mars prochain à Macao. William Drew, responsable du classement Asia’s 50 Best Restaurants souligne que « ce prix récompense les femmes cheffes dont la passion, l’innovation et l’esprit d’entrepreneure servent à inspirer la prochaine génération de cuisiniers. Très rapidement, Garima Arora a eu un énorme impact sur la scène culinaire asiatique grâce à ses brillantes capacités de marier les traditions indiennes aux ingrédients thais. » Après avoir été diplômée de l’école Le Cordon Bleu à Paris en 2010, elle a travaillé à Noma, à Copenhague, aux côtés du chef légendaire René Redzepi. « J’ai commencé à voir la cuisine comme un exercice plus cérébral, à penser à ce que je faisais, pourquoi et comment et à comprendre la place du chef au sein d’une communauté. » En revenant en Asie en 2016, Arora est devenue sous-chef au restaurant Gaggan, basé à Bangkok, restaurant qui a été retenu en pôle position du classement des 50 Meilleurs Restaurants d’Asie, quatre années de suite. En avril 2017, la cheffe a ouvert Gaa, où elle propose un menu dégustation très moderne célébrant les techniques ancestrales de cuisine indiennes. En novembre 2018, Gaa a reçu sa première étoile au Michelin, faisant d’Aurora la première femme chef indienne à recevoir une telle distinction.

Le lancement du livre Cheffes en France

Près d’un an de recherches auront été nécessaires à Estérelle Payany et Vérane Frédiani pour cococter ce livre qui recense près de 500 femmes cheffes en France. Ce sont les résultats du Michelin 2018, n’auréolant aucune femme, seulement deux couples, qui ont poussé celle qui officie comme critique culinaire pour Télérama (et que l’on a pu récemment voir à l’oeuvre « Tout le monde à table », la dernière compétition culinaire de Netflix) et la réalisatrice de documentaires expatriée à Londres (à qui l’on doit notamment l’éloquent « A la recherche des femmes chefs ») a se lancer dans ce travail titanesque. Il prendra d’abord la forme d’un appel sur Facebook à pointer les tables tenues par des dames sur une carte, avant de graver leurs noms dans le marbre dans un ouvrage préfacée par Anne-Sophie Pic, la seule à avoir 3 étoiles au Michelin. « On s’est dit, nommer, c’est faire exister », explique Estérelle. « Ce n’est ni une plainte, ni une plainte, ni une revendication mais un outil pour tous les gens qui évoluent dans l’univers de la gastronomie. » Et Vérane d’ajouter : « J’en avais marre d’entendre partout que les femmes cheffes n’étaient pas nombreuses, alors qu’ayant bien travaillé sur le sujet depuis 2014, je savais qu’elles l’étaient. Parallèlement, il était important pour moi que cette liste soit imprimée et éditée sous forme de guide pour que concrètement, ces femmes aient une existence. C’est une preuve palpable de l’existence du « deuxième sexe » dans la cuisine professionnelle du pays de la gastronomie. » Le duo d’auteures espèrent même que leur démarche sera dupliquée dans de nombreux pays. Le groupe Women Of Food UK est d’ailleurs déjà en train de dresser la liste des femmes cheffes en Grande-Bretagne.

La mise en service de la nouvelle application Parabere Gourmet City

Créée en 2014, la base de données du Parabere Forum liste plus de 5000 cheffes, sommelières, productrices, scientifiques, anthropologistes, innovatrices et expertes du monde entier. Cette liste est une ressources pour les rédacteurs, les organisateurs de conférences et autres festivals qui veulent aller chercher des interlocuteurs autres que ceux attendus, pour donner la parole aux femmes dans leur programmation et article. « Ces cinq dernières années, j’ai pu faire participer des centaines de membres de notre réseaux à des événement culinaires, compétitions, tables rondes, congrès, etc. L’application Parabere Gourmet City est une version publique de notre base de données avec de superbes fonctionnalités », explique Maria Canabal, présidente du Parabere Forum. A noter que le 4 mars dernier, durant la cinquième édition du forum à Olso (Norvège), la cheffe américaine Alice Waters a reçu le premier Parabere Care Award. Elle connue pour ses nombreux livres, son engagement pour une alimentation plus respectueuse de l’environnement et son management a tête du restaurant califonien Chez Panisse.

Vous aimerez aussi lire...

Commentaires