Tendance et Innovation

Les 5 informations à retenir du Sirha 2019

  • 31 janvier 2019
  • min

Les 5 informations à retenir du Sirha 2019

Le plus grand salon au monde dédiée aux métiers de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation a fermé ses portes hier à Lyon. Retour sur 5 jours où la gastronomie et ses acteurs étaient à l’honneur.

La Scandinavie domine le Bocuse d’Or

Habitué du podium, le Danemark a une nouvelle fois remporté la compétition fondée par Paul Bocuse, après une première victoire en 2009 signée par le chef Geir Skeie. C’est Kenneth Toft-Hansen, propriétaire du restaurant Svinklov Badehotel qui a gagné le Bocuse d’Or 2019, avec les précieux conseils de son coach, Rasmus Kofoed, trois fois lauréats (bronze en 2005, argent en 2007 or en 2011). Le chef danois avait déjà accédé à la finale en 2015. Derrière lui se sont positionnés dans l’ordre, Sebastian Gibrand, candidat de Suède et Christian André Pettersen, représentant la Norvège. A noter que la remise des trophées a eu lieu après un hommage au fondateur du Bocuse d’Or, disparu le 20 janvier 2018.

De nombreux candidats remportent des concours internationaux

Tous les deux ans, le Sirha est l’occasion pour de nombreux professionnels des métiers de bouche de s’affronter sur toutes les scènes culinaires possibles. Petit récapitulatif de cinq jours de compétitions gastronomiques :

Gourming fait tester son application

Depuis près de deux ans, Gourming propose aux professionnels des métiers de bouche de l’international de pouvoir s’approvisionner en produits frais premium et français grâce à une plateforme de commande en ligne, la première mondiale. Pour faciliter le processus de sélection et d’achat, cette entité du Groupe Le Duff qui travaille déjà avec les professionnels basés en Europe et au Canada, va lancer son application mobile au premier trimestre 2019 qui sera disponible sur iOS et Android. Pendant les cinq jours du Sirha, les équipes de Gourming ont donc fait tester cette dernière. Depuis l’application, il sera possible de recevoir toute l’actualité B2B du secteur CHR, de réaliser des devis, de commander rapidement, de suivre ses approvisionnement et d’accéder à des ventes privées exclusives.

7 grandes tendances identifiées pour le secteur du CHR

L’assiette de demain sera plus naturelle, plus responsable, plus locavore, plus végétarienne et plus connectée ! C’est l’analyse portée par Food Service Vision, une agence basée à Lyon (France), experte de la consommation hors domicile. Sur le Sirha, cette dernière a d’ailleurs présenté certains produits innovants utiles dans une cuisine ou un laboratoire comme la farine de bananes vertes qui peut donner du liant à un préparation sans gluten. Parmi les autres tendances identifiées, on retrouve aussi la nécessité pour les patrons d’établissements CHR d’être ancrés dans la mondialisation en proposant une offre qui mélange les cultures et saveurs, de fournir à leurs clients des outils pratiques pour les aider à mieux consommer (réservations sur le web, commande en ligne ou à table, etc.) et enfin de créer de véritables lieux d’émotions qui donneront envie de se déplacer pour vivre une expérience unique.

Le Sirha World Cuisine Summit cible de nouvelles émergences

Pour la troisième année consécutive à Lyon, mais à l’huitième fois dans le monde, le Sirha World Cuisine Summit a présenté une étude prospective pour décrypter ce qui va se passer dans le monde de la gastronomie d’ici 2024.  A partir de données recueillis sur les usages actuels dans l’industrie de la restauration et de l’hôtellerie, cinq émergences mondiales ont été révélées « nées d’une tension constructives entre deux influences » et illustrées par des concepts de restaurant imaginés par Loeb Innovation :

  • « techno nature » ou quand la technologie comme l’intelligence artificielle permet de proposer une consommation de super-aliments adaptés aux besoins du corps tout en respectant l’environnement.
  • « body balance » pour allier gourmandise et santé, notamment dans les établissements de restauration collective.
  • « temps augmenté » où les outils digitaux permettent au restaurateur de se débarrasser de tâches sans valeur ajoutée pour se concentrer sur son coeur de métier et au client de multiplier les expériences culinaires dans un seul point de consommation disposant d’une offre adaptée à chaque moment de la journée et à ses propres spécificités et envies.
  • « vernaculaire 2.0 » où se mêlent « recettes traditionnelles et ingrédients industriels »
  • « local symbiotique » ou quand la non-production et non-émission de déchets devient central dans la réalisation et la consommation d’un menu.

Vous aimerez aussi découvrir...

Commentaires